BÉNÉFICES DES PAM

Bénéfices des PAM

Les plantes aromatiques et médicinales (PAM) sont utilisées à travers le monde depuis des milliers d’années à des fins thérapeutiques.

Qu’est-ce qu’une plante médicinale?

Une plante médicinale est définie simplement comme une plante contenant des molécules aux principes actifs qui peuvent soigner certains maux et symptômes, sans effets nocifs ou secondaires (contrairement à beaucoup de médicaments modernes).

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les bénéfices des PAM sont multiples et incluent : « la prévention, le diagnostic et le traitement de maladies physiques et psychiques, l’amélioration d’états pathologiques, ainsi que le changement bénéfique d’un état physique et mental. »

La phytothérapie

La phytothérapie désigne cette médecine basée sur l’utilisation de plantes aux principes actifs. Le mot vient du Grec « Phytos » voulant dire plante, et « Therapeuo » qui signifie soigner.

L’aromathérapie

L’aromathérapie est une branche de la phytothérapie qui est basée sur l’utilisation des huiles essentielles, extraites des plantes aromatiques et médicinales. Plutôt que d’utiliser la plante en entier (séchée et en tisane par exemple), on en extrait l’essence pour obtenir une plus grande concentration de certaines molécules thérapeutiques.

Ces huiles sont extraites directement des plantes via des processus de distillation, généralement à la vapeur. À l’aide d’un alambic, la plante est chauffée au-dessus d’une eau bouillante, et la vapeur récupère l’huile essentielle. Elle est ensuite condensée, et l’huile (non soluble dans l’eau) se dépose sur l’eau dans un récipient plus bas.

Cette concentration rend les huiles essentielles très puissantes, tant et si bien qu’elles doivent être utilisées avec prudence. Elles sont généralement déconseillées aux femmes enceintes, par exemple.

Utilisées correctement, cependant, les huiles essentielles portent de nombreux bénéfices pour la santé. Par exemple, certaines sont dynamisantes, comme le romarin, la menthe ou la coriandre. D’autres sont antibactériennes, comme l’eucalyptus ou le thym. Enfin, le néroli ou la verveine ont des vertus sédatives. Elles peuvent être utilisées de plusieurs façons, par exemple par voie cutanée (diluées dans des huiles végétales) ou par voie respiratoire en inhalation ou avec un diffuseur.